Séjour à Madagascar : que faire dans le nord ?

Séjour à Madagascar : que faire dans le nord ?

13 mai 2019 0 Par Paula

En rejoignant le nord de Madagascar, il est possible de réaliser des découvertes fascinantes. Bien que le paysage y est moins varié que dans le sud, cette région dispose d’atouts pour séduire les voyageurs. Avec Diégo-Suarez et ses richesses naturelles, l’archipel de Nosy Be et ses îles paradisiaques, le nord de Madagascar ne manque pas d’attraits offrant un voyage inoubliable.

La ville coloniale de Diégo-Suarez

Diégo-Suarez est le troisième port de l’île. Elle est aussi appelée Antsiranana en malgache. À l’époque de la colonisation au 20e siècle, elle fut occupée par la flotte française notamment sous la direction du général Joffre. De nombreuses infrastructures ont été dès lors installées. Même après l’indépendance de l’île, la ville n’a cessé d’évoluer. Actuellement, elle fait partie des destinations touristiques les plus prisées dans le nord de l’île. Déjà avec son emplacement dans une baie accédant à l’océan Indien, elle offre un joli panorama.

Si dans le centre-ville, on admire les demeures coloniales et on profite des rencontres avec les locaux, dans les environs, les surprises sont nombreuses. Durant un voyage à Madagascar, notamment à Diego, la mer d’Émeraude reste un paradis avec ses eaux aux couleurs presque irréelles, ses plages de sable d’une blancheur inouïe. Les eaux y sont peu profondes et permettent de rejoindre d’autres îles vierges. À part le farniente et la baignade, on y trouve également de nombreux spots de windsurf et kitesurf. Sinon, il est possible de s’adonner à la pêche, au snorkeling ou aux sorties en boutre ou en pirogue.

La forêt tropicale de la Montagne d’Ambre

Il s’agit d’un parc national créé en 1958 constitué d’une forêt tropicale humide de 18 200 hectares répartis sur un massif volcanique où prospère une vie très riche et dense. Avec un microclimat qui lui est propre, elle offre un environnement de vie prospère à la nature. La faune tropicale y est importante. Il est localisé à 35 km au sud-ouest de la ville. Les voyageurs pourront y rencontrer sept espèces de lémuriens, plus de 70 espèces d’oiseaux et une cinquantaine d’espèces de reptiles. Pour explorer cette forêt, des circuits tournant autour de 18 sites sont à prévoir notamment à travers la forêt.

Le parc abrite en effet des cascades, des lacs de cratère et une végétation particulière ainsi qu’une faune endémique comme le Microcèbe roux le plus petit lémurien du monde qui pèse 50 grammes. Une ascension de la Montagne d’Ambre à une hauteur de 1 475 mètres est incontournable pour avoir une vue imprenable de la pointe nord de l’île entre le canal de Mozambique et l’océan Indien. Au cours des randonnées dans la forêt, il est aussi possible de rencontrer des espèces d’oiseaux fascinantes comme l’ibis huppé de Madagascar, le gobe-mouches de paradis ou encore le magnifique fouisseur.

Le magnifique archipel de Nosy Be durant son escapade à Madagascar

Nosy Be est l’île principale de cet archipel. Elle est considérée comme le petit joyau du canal de Mozambique. Si elle dispose de quelques magnifiques plages et sites naturels grandioses, les îles et îlots qui l’entourent sont une terre de rêve. Elles sont très convoitées des touristes visitant Madagascar. Malgré tout, elles sont encore loin du tourisme de masse. Entre autres, il y a Nosy Komba, Nosy Faly, Nosy Tanikely, Nosy Iranja, Nosy Sakatia et Nosy Mitsio.

Ces bouts de terre idyllique sont facilement accessibles. Bien qu’elles soient de petits coins de paradis, chacune dispose de leurs atouts propres et propose une expérience différente. La petite île Nosy Tanikely abrite par exemple une réserve marine. Elle est un spot idéal pour la plongée sous-marine et abrite une plage de sable blanc immaculé. Nosy Sakatia, de son côté, propose un site de plongée, ainsi que des sentiers forestiers permettant de découvrir la faune et flore locale.